Des bons plans pour habiller ses enfants

Les jumelles continuent de grandir et une nouvelle problématique se pose à nous : les vêtements. Et oui, non seulement, il faut deux fois plus de nourriture et de couches, mais aussi deux fois plus de vêtements. Et compte tenu de la poussée de nos petites chérubines, il faut en racheter souvent. Alors, certes, certains magasins proposent des prix attractifs pour des habits neufs, mais, malgré tout, le budget ne suit pas toujours.

Comment faire alors pour habiller ses enfants sans se ruiner ?

1 – Les boutiques Emmaüs

Notre garçon a grandi aussi, lui. Et la plupart des vêtements que l’on utilisait pour lui sont, bien sûr, trop petits. Comme il fallait faire de la place dans les placards pour les deux petites nouvelles, nous avons décidé de donner ces vêtements à des associations caritatives. Vous savez, dans les points relais notamment. Nous nous sommes dit aussi que nous n’étions pas les seuls à donner des vêtements parfois portés une seule fois. Nous nous sommes donc rendus dans une boutique Emmaüs.

Les vêtements exposés proviennent justement de dons. Ils sont lavés et remis à l’état neuf pour les plus utilisés, pour des sommes allant de 1 à 3 € en général. Et nous avons été surpris de voir qu’il y avait beaucoup de choix, y compris pour les adultes d’ailleurs. Un vrai bon plan, et pour partager notre découverte, voici une liste de boutiques Emmaüs à Paris sur ce site.

 .

2 – Les trocs et puces

Si vous avez l’âme flâneuse, que vous aimez les ballades du dimanche en famille, les trocs et puces, de plus en plus fréquents, été comme hiver, sont des lieux idéaux pour trouver chaussure à son pied. Ici, tout est négociable. Vous pouvez acheter par lots si vous le souhaitez, pratique quand on a des jumelles… Et puis, l’ambiance y est forcément sympathique. En plus des vêtements pas chers et en bon état, vous pouvez également y trouver des conseils et échanger avec les autres parents, vendeurs ou acheteurs. C’est toujours plus agréable l’été, car en plein air, mais en cas de besoins, sachez qu’il y en a aussi l’hiver. Dans certaines régions, des sites internet recensent tous les événements de ce type sur les trente jours à venir.

3 – Les déstockeurs

Là encore, il faut se tenir au courant. Les déstockeurs ne sont pas tous spécialisés, loin de là. Et les arrivages sont très vite pris d’assaut. C’est sûr, c’est un peu moins détendu que le troc et puces en mode plein air. Ça ressemble même parfois à une grande cohue, ponctuée de bousculades. Néanmoins, les prix sont très intéressants et parfois, vous trouverez des lots pour presque rien.

4 – les sites d’échange et de revente occasion

Certains d’entre eux sont très connus comme le site Patatam.com. A prix fixe ou selon enchères, c’est au choix. Mais là encore, les négociations sont possibles. Si vous choisissez de vous faire livrer, vous ne prenez que le risque que le modèle livré ne corresponde pas à l’annonce. Et cela arrive assez rarement. Sinon, nous optons plus souvent pour l’achat local et nous nous déplaçons chercher les vêtements. De cette façon, nous pouvons contrôler avant de payer.

Voilà donc quelques bons plans pour habiller vos enfants. Nous, on procède comme cela maintenant. Inutile de conserver des biens d’usage courants comme les vêtements pour enfant, sachant qu’ils ne serviront plus sitôt la taille passée. C’est un échange de bons procédés qui profite à tout le monde .

Laisser une réponse